METTRAY

METTRAY n°7

Septembre 2014

METTRAY n°7. Septembre 2014.

Gérard Arseguel. Écrivain. Dernières parutions : Âme de quel divin !, Fissile éditions, 2008 ; Le petit bois qu’aimait Gérard : proses ariégeoises, Éditions Larifla !, 2014.

Agnès Clerc. Écrivain. Elle a publié quatre romans aux éditions du Seuil. Elle a travaillé sur Proust et Chestov (voir Magazine Littéraire, n° 504, « Léon Chestov, ce que la raison n’a pas »). Elle a vécu et enseigné à Coimbra, Marseille et Chicago. Elle vit actuellement à Paris. Dernier ouvrage paru : Al (roman), éditions du Seuil, 2008.

Stéphane Corréard. Il a fondé la galerie Météo à Paris et la revue Météorie, dans laquelle il publia l’entretien qu’il réalisa avec Bernard Lamarche-Vadel. Il est actuellement directeur artistique du Salon de Montrouge.

Michel Enrici. Historien et critique d’art, il a successivement dirigé l’École Nationale des Beaux-Arts de Dijon, L’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille et l’École de Scénographie de Monaco qu’il a fondée. Il a ensuite dirigé la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence.
Il a publié entre autres textes la première monographie de Gasiorowski, 1984, Éditions Maeght, la première monographie de Jean-Michel Basquiat, 1989, Éditions de La Différence, et la première monographie de Lee Ufan, 2013, Actes Sud.
Il rencontre Bernard Lamarche-Vadel en 1969 et Gérard Gasiorowski en 1982.

Bernard Lamarche-Vadel. 1949-2000. Critique d’art et écrivain, il a notamment publié Vétérinaire et Tout Casse dans la collection « L’Infini » aux éditions Gallimard.

Didier Morin. Dernier film réalisé : Le dernier détail peint de Roman Opalka (2012). Il a fondé la revue METTRAY en 2001 et METTRAY éditions en 2012.

Onuma Nemon. Polygraphe. Groupes de travail : DAO, Cellule Sabaki, Tristram, La Petite École, METTRAY, courte-line, Groupe Johannique.
http://onuma-nemon.net
Ouvrages parus : OGR, chez Tristram ; Quartiers de ON ! et Roman, éditions Verticales ; Pr’Ose !, éditions de l’URDLA.
À paraître : États du Monde. 2016. METTRAY éditions.

Ernest Pignon-Ernest. Depuis 1966, il fait de la rue le lieu même d’un art éphémère qui en exalte la mémoire, les évènements ou les mythes. Il est considéré comme le précurseur de ce qu’on appelle aujourd’hui le « Street art ».
Il a notamment réalisé des interventions dans les villes de Naples, Durban et Soweto, parcours Rimbaud Charleville­ Paris, Alger, Santiago, Ramallah, Lyon, Paris, etc.
Son œuvre a été présentée dans différents musées et galeries : Musée d’Art Moderne, Paris, Musée d’Art Moderne et Art Contemporain, Nice, Palais des Beaux-Arts, Pékin, Galerie Lelong, Paris, Galerie Bärtschi, Genève, Biennale de Venise, etc.

Mathieu Provansal. Formé à l’école des Beaux-arts. Il est par ailleurs photographe depuis ses années de collège. Il a récemment publié plusieurs ouvrages de photographies : Le désœuvrement, 2013, aux éditions P. Il est aussi l’auteur de textes critiques, parus dans des revues, des catalogues, ou des monographies.

Jean-Jaques Schuhl. Écrivain. Dernière parution : Obsessions dans la collection « L’Infini », aux éditions Gallimard.

Philippe Sollers. Écrivain. Fondateur de la revue et de la collection L’Infini, aux éditions Gallimard. Dernière parution : Médium aux éditions Gallimard.

Isabelle Weingarten. Mannequin. Elle posa pour les plus grands photographes de son époque : Guy Bourdin, Steve Hiett, Sam Haskins, Deborah Turbeville, Serge Lutens, Barry Lategan, etc. Elle fut actrice pour le cinéma, dirigée par Bresson, Eustache, Wenders, Ruiz, Jacquot, Manuel de Oliveira, etc., et pour le théâtre. Elle se consacre à la photographie comme photographe de plateau et portraitiste. Depuis quelques années, elle travaille sur l’oeuvre de son père, le poète et dramaturge Romain Weingarten.